17.07.2013

ArcelorMittal mène des discussions sur la diversité hommes-femmes

Sur le thème « meilleur talent = meilleure organisation = meilleure performance », ArcelorMittal,  la première société mondiale d’exploitation sidérurgique et minière, continue de promouvoir la diversité et l’inclusion au sein de son organisation.

Sapna Arora, corporate manager d’ArcelorMittal University et membre du conseil de la diversité et de l’inclusion de la société (Gender diversity and inclusion council ou GDIC), a récemment évoqué à la Chambre de Commerce de Luxembourg, le projet « Equality pays off », lancé par la Commission européenne (CE) pour contribuer durablement au succès des entreprises au travers de talents féminins inexploités.

Sapna a fourni quelques exemples simples qui montrent le point de départ de la nécessité d’égalité dans le monde professionnel : Dans un groupe de discussion thématique, il a été remarqué que les tailles de vêtements de sécurité disponibles convenaient davantage aux hommes. La question a été portée à l’attention de l’équipe de santé et sécurité, après quoi une solution a été immédiatement trouvée.

ArcelorMittal aspire à créer une organisation pour promouvoir le progrès et l’égalité dans ses bureaux et sur ses sites de production dans le monde entier. C’est pour atteindre ces objectifs que le groupe a créé le conseil de la diversité et de l’inclusion, composé de cinq cadres supérieurs hommes et de cinq cadres supérieurs femmes. Le conseil est parrainé par Davinder Chugh, membre de la Direction générale du groupe et est co-présidé par Nicola Davidson, vice-présidente en charge de la communication, de la responsabilité d’entreprise et de la Fondation, et Henri Blaffart, vice-président exécutif chargé des Ressources humaines.

ArcelorMittal a lancé un certain nombre d’initiatives destinées à supprimer la ségrégation hommes-femmes et à lutter contre les préjugés inconscients dans le groupe. Les programmes d’échanges de talents, les programmes axés sur les compétences, les campagnes de communication qui leur sont consacrées ou encore les célébrations dans toute l’entreprise de la Journée internationale de la Femme sont quelques-unes des mesures prises pour soutenir la dynamique en faveur de l’amélioration de la diversité et de l’inclusion au sein d’ArcelorMittal.

La Journée internationale de la Femme s’est par exemple tenue encore cette année dans nos bureaux de Luxembourg. Des femmes employées par ArcelorMittal à travers le pays étaient invitées. Paul Tetteroo, directeur des achats des Aciers Longs Carbone Europe, a soutenu la cause et a évoqué les défis que les femmes doivent affronter dans la hiérarchie. Il a également exposé des moyens pour promouvoir l’égalité des chances pour tous les « talents ».

 La Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound) a récemment signalé que l’Union européenne comptait plus de six millions de femmes qui disent être dans l’impossibilité de travailler à plein temps en raison de responsabilités familiales. Pour résoudre cette question, ArcelorMittal a mis en place une crèche à proximité de son aciérie de Dabrowa Górnicza, en Pologne, offrant ainsi aux parents la possibilité de travailler et de progresser dans leur secteur. Sapna a expliqué que l‘idée du projet « Equality pays off » entraîne au final un changement de culture et qu’ArcelorMittal s’efforce de devenir une société de choix pour les hommes aussi bien que les femmes.

En novembre 2012, le premier programme de leadership féminin (Women in Leadership ou WIL) de la société a proposé trois jours de formation à 35 femmes occupant 15 fonctions différentes et issues de 16 nationalités. Le groupe a suivi le programme à ArcelorMittal University, au Luxembourg. Monsieur Mittal, CEO et président, a apporté son soutien à cette démarche en prononçant le discours d’ouverture. Les réactions ont été tellement positives que deux sessions sont prévues cette année. Le programme sert à catalyser la confiance en soi des femmes, pour les préparer à occuper de futurs postes de dirigeants. Au-delà du premier groupe cible de cadres et de dirigeants, ArcelorMittal a également étendu cette offre à des femmes de talent occupant un poste à un niveau de gestion plus bas, en lançant un nouveau programme d’émergence d’un leadership féminin intitulé (Women Emerging in Leadership ou WEL).

Sapna Arora a ajouté que les efforts entrepris par ArcelorMittal sont mis en œuvre pour créer une culture d’entreprise équilibrée, pour attirer et retenir des employées innovatrices et talentueuses et pour mettre en valeur l’image d’ArcelorMittal comme employeur de choix :

« ArcelorMittal, comme  société sidérurgique, emploiera probablement toujours une plus grande proportion d’hommes que de femmes, mais nous sommes cependant convaincus qu’il existe des façons de rendre notre marque plus attractive pour les femmes et de veiller ensuite à pouvoir offrir à celles-ci des développements de carrière intéressants. »

Retour aux nouvelles