01.12.2014

Sécurité, rapidité, économie : l’acier innove à tous les niveaux

Ce 3 décembre, Construir’Acier organise une conférence technique au centre commercial Geric de Thionville. La particularité de cet ouvrage ? Il accueille un parking aérien à ossature acier de 3 niveaux, bâti au-dessus du centre commercial, réalisé en un temps record et répondant à un niveau de Sécurité incendie particulièrement poussé.

Derrière cette double prouesse, on retrouve l’acier d’ArcelorMittal : les poutrelles cellulaires et les poutrelles Angelina® de Differdange, associées aux bacs Cofraplus®. Olivier Vassart, intervenant lors de la conférence du 3 décembre, et Christophe Radermacher détaillent pour nous les caractéristiques de ces produits de pointe.

Olivier Vassart : « La solution acier permet un gain de poids, de coût et de temps de réalisation, et un bilan environnemental plus favorable que le béton. Des poutres Angelina™ sont utilisées entre le rez-de-chaussée et le premier étage de parking et d’autres poutres cellulaires alvéolées contenant un grand nombre d’ouvertures sont installées sur les trois niveaux de parking. Celles-ci présentent l’avantage de diminuer la hauteur entre étages et augmentent l’impression de liberté grâce aux grandes portées et à la transparence des poutres.  Ces poutres viennent s’ajouter à l’ossature, elle aussi en acier.

Que ce soit pour la partie commerciale et pour le parking, ce projet intègre un grand nombre d’innovation techniques. Les poutres cellulaires ont été optimisées, en terme de forme pour les poutres Angelina™ afin d’avoir des ouvertures les plus grandes possibles. Elles ont été utilisées pour la première fois dans un parking largement ventilé en France et calculées pour résister à l’incendie potentiel qui pourrait se produire. Toutes ces innovations techniques proviennent du travail quotidien de nos chercheurs qui réalisent des essais en laboratoire, des essais structurels en grandeur nature ou encore des simulations numériques. Nos utilisateurs finaux bénéficient de bâtiments optimisés en termes de coût de construction, de maintenance et de bilan environnemental.

Les équipes qui ont travaillées sur ce projet ont connu une expérience très enrichissante en termes de rapports humains et d’interaction entre les différents acteurs. Nous avons été impliqué très tôt dans le projet. Nous avons développé avec le futur propriétaire, l’architecte et le bureau d’étude, une solution qui fera date dans les parkings ouverts et centres commerciaux, tant grâce à l’optimisation des structures et de l’architecture acier qu’au planning parfaitement maîtrisé. Le centre commercial n’a perdu aucun jour d‘ouverture ».

Christophe Radermacher : « le Cofraplus® 60 est un plancher dit « collaborant », destiné à la construction de dalles béton. Il  permet une construction plus légère, avec une réduction du volume de béton utilisé d’un tiers voire d’un quart par rapport au volume habituel d’une dalle en béton armé.

Son grand atout est sa légèreté : il peut être posé manuellement, ce qui représente un gain de temps appréciable sur un chantier. Ce gain de temps peut atteindre 30% grâce à sa largeur utile de 1035mm (contre 800mm habituellement), auquel s’ajoute la rapidité de mise en œuvre du plancher qui grâce à sa présentation en 5 ou 4 ondes (cela correspond au nombre d’ondulations du profilé acier qui constitue la base du plancher) évite d’effectuer des découpes supplémentaires sur les bords de la dalle. La portée de Cofraplus® 60 présente également l’avantage d’éviter la mise en place d’étais  entre les poutres, soit un autre gain de temps et de cout...

Au final, l’association des poutrelles alvéolaires et des planchers Cofraplus® 60 offre gain de poids, gain de temps et donc économie de coût, et représente un bilan environnemental plus favorable qu’une utilisation du béton. La résistance renforcée au feu de cet ensemble constitue son ultime atout.

Bac Cofraplus®

Cliquez ici pour en savoir plus sur la conférence technique et la visite d'ouvrage, du 3 décembre, organisée par ConstruirAcier

Retour aux nouvelles

Retour aux nouvelles