03.06.2014

Les performances de l’acier au service du design

L'utilisation d'acier à haute limite d’élasticité a permis de répondre aux exigences architecturales du nouveau pont enjambant la Moselle pour relier les communes de Grevenmacher (L) et de Wellen (D). Le pont, inauguré hier, est ouvert à la circulation depuis octobre 2013.

L'ouvrage d'art présentait plusieurs contraintes de réalisation. Parmi celles-ci, la nécessité de disposer de matériaux légers, résistants et sur mesure pour respecter le design épuré du pont ainsi qu’un délai de mise en œuvre extrêmement court de 4 mois et demi afin de minimiser les perturbations de circulation. Mission accomplie pour l’entreprise Poncin, en charge de la structure métallique du projet, en collaboration avec ArcelorMittal pour la livraison de plaques sur mesure laminées dans l’usine de Gijón, en Espagne.

Un projet spectaculaire très médiatisé

Poncin et ArcelorMittal, partenaires de longue date, ont montré leur capacité à fournir un résultat de qualité pour un projet représentant un défi en termes de délais et d'esthétique et qui impliquait deux pays. « Nous avions besoin de fournisseurs fiables, des aciéristes capables de livrer rapidement des produits sur mesure»,  explique Benoît Comblin, ingénieur projet aux ateliers Poncin. « Malgré l’éloignement du chantier par rapport aux ateliers, nous avons tenu les délais, grâce notamment à l’excellent service fourni par l’usine ArcelorMittal de Gijón en Espagne. »

Une reconstruction complète en quatre mois et demi

Les autorités luxembourgeoises avaient décidé de remplacer le vieux pont en béton précontraint construit dans les années 50, en raison de sa vétusté et pour des raisons de sécurité liée à l'augmentation du trafic sur le pont avec quelques 17 000 véhicules le traversant quotidiennement. L'ancienne structure a été démolie pour faire place à un nouveau pont à tablier à dalle orthotrope à quatre travées d’une longueur de 213 mètres.

Une des caractéristiques de l’ouvrage, rendue possible grâce à l’utilisation de l’acier, consiste également en l’absence des piles en rivière afin de disposer du gabarit navigable le plus large possible.

La livraison de l’acier produit par ArcelorMittal a dû être effectuée dans des délais extrêmement courts et selon un planning précis auxquels les équipes d’ArcelorMittal Gijón ont répondu en temps et heure. En janvier 2013, les ateliers Poncin ont commencé à construire la charpente métallique du pont, qui a été assemblée dans le port de Mertert en mars. Le temps que la travée centrale qui enjambe totalement le fleuve sur 113 mètres soit achevée, l’ancien pont a été démonté en mettant à profit la fermeture annuelle des écluses, du 4 au 11 juin. Les éléments du tablier faisant le lien entre la terre et la partie aérienne ont été déplacés sur des gros porteurs fluviaux puis installés à l’aide de vérins à l’emplacement prévu.

Les matériaux du pont ont été fabriqués sur mesure. « Nous n’avons utilisé pratiquement aucun profil laminé », explique Benoît Comblin. Nicolas Dujardin, responsable clients chez ArcelorMittal, a déclaré : « Cette évolution vers des utilisations d’acier à haute limite d’élasticité dans la construction d’ouvrages d’art représente le double avantage de la légèreté et de la finesse pour leurs concepteurs tout en suivant les nouvelles tendances architecturales. »

Retour aux nouvelles

Retour aux nouvelles