06.02.2017

ArcelorMittal reçoit le prix de l'ingénierie de la construction acier d’Allemagne 2017

ArcelorMittal a été récompensé au salon BAU le 17 janvier dernier à Munich pour ses constructions innovantes avec des poutrelles composites intégrées (Composite Slim Floor Beams – CoSFB). Ces poutrelles en acier ultrarésistant permettent, combinées avec des tôles profilées, une construction sûre, rapide et économique pour la construction de planchers comme celui de la « Galerie Kons » à Luxembourg.

Le consortium pour bâtiments commerciaux et administratifs KONS, dans lequel ArcelorMittal Construction et ArcelorMittal Europe – Produits longs mais aussi Stahlbau Ziemann GmbH et l’entreprise M3 Architekten étaient impliqués, a reçu le prix d’ingénierie de la construction acier de la part du forum de la construction acier d’Allemagne. Lors de la modernisation de la Galerie Kons, centre commercial populaire de la ville de Luxembourg, ArcelorMittal a montré à l’aide de ses tôles trapézoïdales et d’une innovante construction mixte en acier, que la construction métallique peut combiner modernité, efficience et sécurité tout en intégrant les exigences d’innovation.

Le forum de la construction acier d’Allemagne a exposé les raisons de cette distinction : « Avec les poutres CoSFB intégrées, il est possible d’exploiter presque l’ensemble de la hauteur sous plafond pour les solives. Grâce à la force portante ainsi obtenue, les intervalles entre appuis, la rentabilité et l’efficience des ressources utilisées pour le système plancher sont maximisées. Cette utilisation réduite des ressources reflète un niveau élevé d’expertise en génie civil et démontre clairement que, même pour des tâches en apparence plutôt banales, l’ingénierie est un facteur de réussite essentiel pour un projet. »

« Les avantages de cette construction mixte en acier se reflètent dans la réduction du poids propre et de la hauteur de plafond, l’externalisation des processus de production à l’atelier de construction, la réduction des zones d’entreposage et de déchargement sur site, un trafic moindre des engins de chantier et un poids de chargement moindre pour les grues de chantier », expliquent Mathias Braun d’ArcelorMittal Europe – Produits longs et Christoph Radermacher d’ArcelorMittal Construction.

De l’hôtel au centre commercial

La Galerie Kons était initialement un hôtel, situé juste en face de la gare centrale. Après la Seconde Guerre Mondiale, le bâtiment a été agrandi avant d’être totalement transformé dans les années 1990. Désormais, la Galerie se modernise. La zone offre une superficie d’environ 4 400 m² et accueillera avant tout des bureaux et des boutiques lors de son ouverture début 2017. Le sous-sol est doté d’un grand parking et les appartements se trouvent dans une partie assez calme.

Il a fallu évacuer environ 83 000 mètres cubes pour la reconstruction tandis que 32 000 mètres cubes d’espaces ont été rénovés.

Les plafonds mixtes en acier, la solution

Outre la construction traditionnelle en béton coulé sur place, qui n’était pas viable en termes de temps et de logistique, les systèmes avec planchers préfabriqués ou dalles alvéolées en béton précontraint ont aussi été étudiés. Ces systèmes permettaient certes une pose rapide, mais dépassaient soit le poids propre autorisé, soit la hauteur de construction maximale.

Finalement, un système de plancher avec des poutres mixtes en nuances d’acier ultrarésistant S355 et S460 d’ArcelorMittal Europe – Produits longs intégrées s’est révélé être la solution. Pour être conforme à la durée obligatoire de résistance au feu de 90 minutes, les alvéoles des poutres mixtes ont été remplies. Des tôles profilées d’ArcelorMittal Construction (Cofraplus 220) viennent supporter les charges béton sans soutien supplémentaire. Ces dernières sont ensuite enrobées par une couche supplémentaire de béton.

Certification BREEAM pour la durabilité

Les exigences pour la rénovation de la Galerie Kons ont présenté des enjeux majeurs pour les ingénieurs. L’ignifugation, l’insonorisation, l’efficacité énergétique et la législation en matière de construction devaient être respectés. De plus, les exigences de la certification BREEAM, preuve de la durabilité du bâtiment futur, devaient être respectées.

Enfin, la zone se trouvant dans un lieu fréquenté de la capitale, au trafic dense et aux voies étroites, la logistique de chantier devait par conséquent être précisément coordonnée au processus de travail pour permettre une construction sans impair. Les espaces de stockage étant limités et les délais de livraison ambitieux, la chaîne logistique, complexe, a été harmonisée dès la phase de laminage.

Retour aux nouvelles

Retour aux nouvelles