2014 : 2 625 913 tonnes

2015 : 2 594 935 tonnes

2016 : 2 563 101 tonnes

2014 : 87,6 %

2015 : 89,1 %

2016 : 88,4 %

2014 : 94,8 %

2015 : 95 %

2016 : 95 %

2014 : 2 487 500 tonnes

2015 : 2 461 552 tonnes

2016 : 2 431 665 tonnes

2014 : 3 233 751 tonnes

2015 : 3 200 018 tonnes

2016 : 3 161 165 tonnes

 

Le modèle ROMEO, modèle d’optimisation de recyclage pour l’optimisation économique et environnementale (Recycling Optimization Model for Economic and Environmental Optimization), est constitué d’un ensemble de sous-modèles physiques analysant le comportement de nos différents outils industriels dans le monde, tels que le four électrique ou l’agglomération (installation sidérurgique servant à traiter le minerai de fer pour son utilisation dans le haut fourneau).

Il permet de simuler l’effet de l’utilisation d’un coproduit (résidu du processus de production), pour alimenter nos diverses installations en termes de prix de revient, de productivité ainsi que d’émissions atmosphériques.

Guilhem Dollé

Responsable environnement ArcelorMittal Luxembourg – Produits longs

Le modèle permet ainsi un arbitrage plus efficient, considérant facteurs économiques et environnementaux pour valoriser ces coproduits. Des scénarii d’amélioration sont ainsi dégagés pour recycler nos déchets. Par exemple, le traitement externe des poussières d’aciérie permet notamment de récupérer le zinc et le plomb, qui seront réutilisés a posteriori dans le processus de fabrication de l’acier. Une fois purifié, le zinc est notamment réutilisé en galvanisation pour les aciers plats tels que ceux produits sur notre site de Dudelange. ROMEO aide l’entreprise à s’ancrer dans une démarche d’économie circulaire et à poursuivre ses efforts pour utiliser les ressources durablement.