ArcelorMittal Belval participe au projet « Origin’s » dans le cadre du festival des cabanes au Kirchberg.

    Luxembourg, 17 juillet 2017 – ArcelorMittal Belval a fourni des poutres pour le projet « Origin’s » pour le festival des cabanes, dont l’inauguration s’est déroulée le 14 juillet dernier au Kirchberg. Le thème de l’édition 2017, « Out of the box », invite à penser autrement et correspond bien au quartier Grünewald, véritable « laboratoire d’innovation urbaine » qui accueille les cabanes.

    Organisé par le Service National de la Jeunesse (SNJ), l'Ordre des Architectes et des Ingénieurs-Conseils (OAI) et le Fonds d’urbanisation et d’aménagement du Plateau Kirchberg (Fonds Kirchberg), le Festival des cabanes est un concours qui encourage les jeunes à développer un projet de cabane selon un thème défini. Deux concours parallèles ont été développés cette année, le premier s’adressant à des jeunes de 12 à 27 ans pour la construction d’une cabane temporaire et le deuxième concours visant des jeunes étudiants ou salariés nouvellement établis en architecture ou ingénierie ayant moins de 35 ans. Dans le cadre du deuxième concours, le jury a choisi deux cabanes réalisées selon les principes d’économie circulaire et d’éco-conception Cradle to Cradle (C2C) qui seront installées de manière durable dans le quartier Grünewald : « Origin’s » et « MOMA ». ArcelorMittal Belval a ainsi soutenu Origin’s en fournissant les matériaux de construction.

    Installée sur la place entre la rue Charles Bernhoeft et la rue Edward Steichen, cette cabane s’insère dans cet espace urbain qui est déjà en rupture avec les grands flux du Boulevard J. F. Kennedy (potager collectif, pétanque, foodtrucks, etc.). Le projet Origin’s vise à accroître ce potentiel et à construire un nouveau paysage urbain. Se cacher, se reposer, pour escalader, pour jouer, pour voir, pour être vu : autant de fonctions pour une cabane que l’équipe Origin’s, composée de Delphine Fietz, Charlotte Seivert, Dariya Demydova, Eliki Diamantouli et Sebastian Persuric, a voulu préserver tout en laissant place à la l’interprétation. Sa structure se compose d’une « forêt » de mâts d’acier polyvalents et modulables, faisant référence à l’espace naturel du Kirchberg d’autrefois. Son toit est une canopée qui abrite les passants et futurs évènements à l’entrée du site.

    « Cette architecture légère, véritable plantation, assume son aspect constructif et sa métaphore arborée pour créer un micro-environnement dédié aux citadins toujours plus hospitalier, favorisant les liens sociaux. Les possibilités d’usage de la structure deviennent infinies : chapiteau, playground, terrain de basket, beach volley, pergola, tuteur pour la végétation, structure pour installer son hamac, etc. » explique Delphine Fietz, membre de l’équipe.

    La structure a nécessité 35 poteaux, et l’aménagement pourra ensuite être adapté ou/et étendu. En effet, le projet durable vise à créer et réinventer des usages temporaires selon les besoins. Pour développer cette forêt, l’équipe a fait appel à ArcelorMittal Belval pour fournir les poutres en acier déclinées sous trois hauteurs différentes et appuyées sur des plots de lestage en béton. Afin d’être en phase avec les principes d’économie circulaire et de cradle-to-cradle, les modules d’acier ont été privilégiés pour minimiser les déchets, faciliter la mise en œuvre, réduire les coûts et permettre la réutilisation. En outre, l’acier fourni par le site de Belval est composé à 95 % de matières recyclées et reste, par nature, recyclable à l’infini sans perte de qualité.

    Le village des cabanes peut être visité du 15 au 30 juillet 2017.

    Contact Presse : Pascal Moisy +352 4792 2859, pascal.moisy@arcelormittal.com