Cultiver l'ancrage culturel d'ArcelorMittal

L’exposition 'La Forge d’une société moderne - Photographie et communication d’entreprise à l’ère de l’industrialisation (ARBED 1911 - 1937)' a été dévoilée en juin 2017 au Centre national de l’audiovisuel (CNA) à Dudelange.

Cette exposition met en lumière les archives industrielles retrouvées en 2007 au Lycée Technique Privé Emile Metz à Dommeldange. Ces photographies de l'ère de l'industrialisation ont une longue histoire et ont connu de nombreux usages sociaux. Autrefois instruments de la communication d'entreprise, les plaques de verre sont devenues par la suite des reliques de l'histoire industrielle du pays, montrant l'évolution de l'Institut Emile Metz et d'ARBED Dommeldange.

« Grâce aux efforts conjoints du CNA et de l'équipe de chercheurs de l'Université du Luxembourg, les photographies de l'Institut Emile Metz ont retrouvé toute leur importance culturelle. Avant tout elles apparaissent aujourd'hui comme des témoins vivants d'une histoire vécue, riche en détails et anecdotes, qui continuent à nous parler et à nous interpeler. » Mme Conzémius, CNA, co-curatrice de l’exposition

Au-delà de la mise en scène de cette précieuse collection de plaques de verre, l’exposition valorise également le travail d’archives des archivistes du CNA, de restauration des étudiants de la Hochschule für Technik und Wirtschaft (HTW) de Berlin et de recherche scientifique de Françoise Poos, membre du groupe de chercheurs du projet FAMOSO dirigé par Prof Karin Priem du C2DH qui a été nécessaire pour mettre en exergue ce glorieux passé. L’exposition peut être visitée jusqu’en décembre, n’hésitez pas !

L’Institut Emile Metz. Les Loups blancs au bord de la mer à Bredene-sur-Mer en Belgique.  Leçon de gymnastique suédoise. Vers 1928. © CNA, Fonds Institut Emile Metz, HISACS000207V01.

ArcelorMittal au Luxembourg témoigne également de son engagement auprès des artistes locaux via son mécénat de la galerie Schlassgoart qui, depuis sa création, a accueilli plus de 90 expositions présentant le travail de plus de 200 artistes contemporains. En 2016, notre groupe a aussi collaboré avec l’artiste Jacques Schneider, autour de ses projets « De Lëtzebuerger Fändel » et « La paix, l’Europe, la sidérurgie ».